Lapin - Appareil digestif
Les infos santé chez le lapin

Les fiches infos santé liées à l'appareil digestif du lapin

Causes générales

La physiologie digestive des lapins est très différente de la digestion telle qu’on la connait chez les carnivores domestiques (chien et chat) ou chez l’humain. En effet la digestion repose sur la digestion des fibres végétales qui sont consommées par les bactéries du caecum (voir nutrition). C’est pourquoi certains antibiotiques sont toxiques pour le lapin car ils détruisent sa flore digestive et l’empêche de digérer. La nutrition est très importante pour éviter ce genre de problème.

Signes cliniques

De ce fait on a plusieurs types de crottes : les crottes normales qui sont dures et rondes, et les caecotrophes qui molles et visqueuses produites généralement la nuit qui sont destinées à être mangées.

Les premiers signes de maladie peuvent être une diarrhée avec des selles molles continues, ce qui constitue chez les jeunes lapins une urgence vitale. Du fait de leur petite taille et leur jeune âge, une déshydratation majeure s’installe rapidement. Ces diarrhées sont généralement dues à des parasites (les coccidies) responsable de la coccidiose du lapin.

Parfois on observe des selles plus petites, plus sèches, agglomérées par du mucus ou des poils. Ces crottes sont indicatives d’un début d’arrêt du transit.

L’arrêt de transit chez le lapin peut être causé par l’ingestion de poil, ou par n’importe quelle autre maladie qui cause de l’anorexie chez le lapin.

  Selles molles ou caecotrophes
Selles agglomérées par du mucus     Selles agglomérées par des poils

L’absence de selles pendant plus de 24h est hautement anormale chez le lapin, cela ne constitue pas de la constipation mais la phase terminale d’un arrêt de transit. Des soins vétérinaires doivent être apportés rapidement.

Enfin il est possible de voir des crottes collées à l’arrière train du lapin, ce sont généralement des caecotrophes que le lapin n’a pas mangé. Cela peut indiquer différent troubles, allant de l’obésité, trop de sucres dans l’alimentation, ou une fatigue générale l’empêchant de manger ses caecotrophes.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur des radiographies qui permettent de distinguer les différents compartiments digestifs. La digestion des aliments par le lapin nécessite 24 à 48h. De ce fait, il peut être intéressant de refaire des clichés radiographiques à 24 ou 48h d’intervalle. Pour visualiser certains éléments tels que le foie, le rein, la vessie, la paroi de l’estomac ou le caecum, une échographie est l’examen de choix. Une prise de sang est toujours informative pour préciser la cause du problème, évaluer la sévérité de la stase et l’état de santé général du lapin.

Traitement

Le traitement des diarrhées chez le lapin repose sur un diagnostic précis. En cas d’atteinte parasitaire, il est possible d’administrer un coccidiostatique. Dans les cas d’arrêt de transit, le traitement passe généralement par une hospitalisation et nécessite notamment des fluides. Dans certains cas graves, il peut même être envisagé de faire une chirurgie digestive.

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis