Lapin - Problèmes dentaires
Les infos santé chez le lapin

Les fiches infos santé liées aux problèmes dentaires du lapin

Causes

Les maladies dentaires sont particulièrement fréquentes chez les lapins, cobayes et chinchilla. Ce sont des espèces à dents hypsodontes, cela signifie que les dents poussent en continu. Un défaut d’usure des dents lié à une alimentation pauvre en fibre est fréquent. En effet les lapins, cobayes et chinchillas mangent en priorité de l’herbe et donc en captivité du foin. Ils ne sont pas adaptés à mâcher des granulés. Hors la proportion importante de granulés dans l’alimentation ne permet pas l’usure des dents qui finissent par dévier de leur axe et se déformer au bout d’un à deux ans. C’est ce qu’on appelle la malocclusion dentaire. Celle-ci peut concerner les incisives et/ou les molaires.

 
Lapin avec une malocclusion des incisives

Signes cliniques

Les signes sont en général un refus de manger, le lapin a de l’intérêt pour la nourriture mais il n’arrive pas à prendre les aliments dans sa bouche. Les autres signes associés sont parfois du ptyalisme (de l’hypersalivation), des écoulements oculaires récidivants, un amaigrissement, une augmentation de la prise de boisson. Pour un traitement efficace, un bilan dentaire complet doit être envisagé.

Lapin avec de la bave sur le menton souvent signe de problème dentaire   Lapin avec des écoulements oculaires souvent signe de problème dentaire

Diagnostic

Le diagnostic requiert un examen attentif sous anesthésie générale. L’examen endoscopique permet d’éclairer la bouche pour une meilleure visualisation mais procure également une magnification ce qui permet de déceler toutes les lésions dentaires parfois infimes. Enfin l’endoscopie permet un enregistrement des images : cette étape permet de mesurer la progression des lésions au cours des contrôles dentaires et de refaire un point précis de la situation dentaire.

La radiographie dentaire est également indispensable. Les dents des lapins sont profondément insérés dans la mandibule et dans le maxillaire ce qui n’est pas visualisable à l’examen oral externe. Une radiographie en 4 incidences permet de calculer la déviation dentaire, des débuts d’infections dentaires et éventuellement une atteinte mandibulaire ou maxillaire.

Installation d’examen des dents avec endoscopie, anesthésie gazeuse et matériel de surveillance anesthésique  


 

Traitement

Le traitement consiste en un parage dentaire sous endoscopie. La fraise dentaire utilisée est de 0,8mm ce qui permet de travailler en précision et une protection métallique permet de ne pas endommager les tissus environnants. Dans les cas des malocclusions des incisives, une extraction des incisives est fortement recommandées.

Des contrôles dentaires associés à un changement alimentaire sont nécessaires à intervalle régulier pour stabiliser la maladie en vue d’une rémission.

Complications

Lorsque les dents dévient de leur axe, des abcès dentaires sont possibles. Les abcès dentaires sont des infections des racines dentaires lorsque l’orientation des dents est affectée.

Lorsque l’anorexie est prolongée, l’organisme de l’animal va se déshydrater, puiser dans ses réserves et s’intoxiquer. Il s’agit alors souvent de lipidose hépatique et/ou d’insuffisance rénale. Dans ces cas, même après le parage dentaire, l’anorexie se prolonge. Une hospitalisation est souvent nécessaire pour aider à passer ce cap difficile.

 

Points importants

La maladie dentaire est fréquente chez le lapin, le cobaye et le chinchilla.

Elle se traduit par de l’anorexie, des écoulements oculaires, du ptyalisme.

Elle est liée à un manque de foin dans l’alimentation.

Le traitement passe par des corrections dentaires régulières.

L’endoscopie permet d’avoir une meilleure visualisation des lésions.

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis