Oiseaux - Maladies du bec
Les infos santé chez les oiseaux

Les fiches infos santé liées aux maladies du bec des oiseaux

Les problèmes de becs sont fréquents chez les psittacidés, perroquets et perruches notamment. Le bec est une structure unique des oiseaux qui permet la préhension des aliments. C’est également une structure dynamique qui pousse et qui s’use en permanence.

Lorsque le bec n’a pas sa forme normale, que le bec est trop long ou que le bec supérieur n’est pas aligné avec le bec inférieur, un traitement chirurgical est nécessaire mais un diagnostic de la maladie au préalable est impératif.

Des maladies virales peuvent engendrer des déformations du bec, c’est le cas notamment de la PBFD. Lors de carence nutritionnelle, une insuffisance hépatique s’installe ce qui provoque notamment une élongation du bec. Cette élongation du bec survient brutalement, généralement après 5 à 10 ans d’une alimentation exclusive en graine. Il ne faut pas confondre ce phénomène avec un manque d’usure du bec qui est un problème continu tout au long de la vie de l’oiseau. Les carences nutritionnelles doivent être évaluées sous peine de repousse rapide.

Un bilan sanguin est recommandé avant d’envisager une correction chirurgicale. Par la suite, un parage du bec est recommandé. Le parage est le fait de limer le bec au moyen d’une meule rotative pour enlever la kératine superficielle du bec. Le parage permet d’améliorer l’usure du bec, de corriger éventuellement l’alignement.

Les fractures du bec sont fréquentes lors de traumatisme et lors de morsure par d’autres perroquets. Le bec peut alors être complètement arraché. Il est impératif de venir en urgence pour donner des antidouleurs et évaluer les lésions. Une sonde d’alimentation peut être mise en place sous anesthésie. Une résine peut être posée pour favoriser la repousse du bec.

Enfin les troubles pédiatriques du bec sont fréquents chez les oiseaux élevés à la main notamment chez les ara ararauna et les cacatoes. Lorsque ces problèmes sont pris en charge tôt, les mesures correctives sont relativement simples. Lorsque ces problèmes sont diagnostiqués en fin de croissance, il est possible de réaliser des prothèses ou des chirurgies pour éviter à l’oiseau des parages de bec très fréquents à l’âge adulte.

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis