Oiseaux - Système cutané
Les infos santé chez les oiseaux

Les fiches infos santé liées au système cutané des oiseaux

Le picage des oiseaux est l’une des maladies les plus fréquentes des oiseaux. Contrairement à une idée répandue, le picage des perroquets n’est pas nécessairement comportemental. Une trentaine de cause ont été répertoriées dont la moitié sont médicale.

Parmi les causes les plus fréquentes, on retrouve les maladies virales tel que la PBFD (Maladie du bec et des plumes) et la polyomavirose. Un dépistage est nécessaire et conseillé pour tous les oiseaux, notamment lors de la visite d’achat.

Les parasites externes sont rarissimes chez les perroquets, en revanche, ils peuvent toucher les petits passereaux (canari), les pigeons et les perruches.

La synthèse de la plume requiert l’apport d’acides aminés essentiels, une métabolisation par le foie, un déclencheur hormonal et l’intégrité de la peau. Toute maladie affectant l'un de ces paramètres impactera nécessairement la pousse de la plume. De ce fait, avant même de considérer un problème comportemental, un bilan complet est impératif. Une prise de sang et une radiographie permettra de Une conversion alimentaire vers une ration ménagère ou des granulés est recommandée pour tout oiseau.

Enfin lorsque les causes médicales de picage ont été écartées, la composante comportementale sera évaluée. Il est important de comprendre que les perroquets répartisssent leur journée sur trois périodes de 8 heures :

  • Une période dédiée à la recherche de nourriture
  • Une période liée au toilettage
  • Une période de sommeil

En captivité la période liée à la recherche de nourriture est extrêmement réduite car les aliments sont fournis à volonté dans des mangeoires. Il est primordial d’encourager la recherche de nourriture et proscrire la distribution à volonté de nourriture.

Du fait de la réduction du temps de recherche de nourriture, le temps de toilettage augmente et les risques de picage augmente significativement.

Dans un mode de vie urbain, les oiseaux ont une période de sommeil perturbée inférieure à 8h ce qui augmente la nervosité des oiseaux.

La combinaison de ces trois facteurs conduit à de nombreuses pathologies comportementales. Chaque pathologie comportementale nécessite un traitement très différent.

Il est important de comprendre qu’AUCUN médicament ne peut traiter le picage à lui seul. La pose d’une collerette ne traite pas le picage mais l’empêche simplement. Une modification profonde de l’environnement, une amélioration des interactions entre l’oiseau et le propriétaire et un travail constant est la clé pour l’amélioration du picage et du plumage. C’est un effort de longue durée qui ne porte ses fruits qu’après plusieurs mois de travail.

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis