Bornavirus (ou Maladie de dilatation du proventricule) chez les oiseaux

Bornavirus (ou Maladie de dilatation du proventricule) chez les oiseaux

      

Par Minh Huynh, vétérinaire au CHV Frégis
Service des Nouveaux Animaux de Compagnie

La maladie de dilatation du proventricule ou PDD (Proventricular dilatation disease) est une maladie provoquée par un bornavirus aviaire découvert en 2006. La maladie se caractérise par un amaigrissement progressif des oiseaux, avec parfois de la diarrhée et des graines non digérées dans les selles, des vomissements et/ou des signes neurologiques (convulsions, cécité, boiteries). Elle affecte en priorité les grands aras mais touche toutes les espèces de perroquet, et également les canaris et passeriformes.

Le mode de transmission est mal connu, de ce fait il est très difficile de contrôler l’infection. Il semble que la présence du virus en lui-même ne déclenche pas de maladie mais que l’oiseau développe une réponse immune qui détruit les cellules nerveuses. Lorsque celui-ci infiltre le système digestif, on observe une dilatation majeure du proventricule, lorsqu’il infecte le système nerveux central on observe des signes diffus neurologiques.

Le diagnostic fait appel à divers moyens d’imagerie tel que la radiographie ou la radiographie de contraste associé à une prise de sang pour mettre en évidence le virus (sérologie ou PCR). Le diagnostic de certitude est réalisé par biopsie.

Lorsque le diagnostic est réalisé, plusieurs traitements anti-inflammatoires sont possibles. Généralement une hospitalisation est nécessaire dans les premiers temps pour surmonter la phase d’infection ou l’oiseau s’affaiblit. La maladie n’est pas toujours mortelle et certains oiseaux restent asymptomatiques.

 

Points importants

La maladie de dilatation du proventricule est provoquée par un bornavirus

La maladie de dilatation du proventricule se manifeste par un amaigrissement de l’oiseau

Le diagnostic est difficile et repose sur des radiographies et des sérologies

Certains traitements sont actuellement recommandés

Pour toute information supplémentaire ou pour contacter un vétérinaire spécialiste,

cliquez ici.
CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis