Comment choisir, acheter ou adopter son chien

Comment choisir, acheter ou adopter son chien

Quel type de chien choisir : chien de race ou chien croisé, mâle ou femelle, … ?

  • Un chien croisé ou un chien de race ?

C’est avant tout un choix personnel et financier. Les chiens de race constituent une population homogène qui permet en grande partie de prédire leur caractère, taille, aspect, besoins, … Choisir un chiot de race croisé est à ce point de vue incertain, voire imprévisible.

En ce qui concerne la santé, il est faux de dire que les chiens de race sont plus fragiles. Bien sûr, certaines races peuvent présenter une prédisposition à certaines maladies mais inversement, elles peuvent être plus résistantes à d’autres. Ainsi, par exemple, les grands chiens (Berger allemand, Dogue allemand, Doberman, …) sont plutôt sujets à des maladies cardiaques touchant le myocarde, alors que ces affections sont exceptionnelles chez les petits chiens (Caniche, Yorkshire, …) et que chez un chien commun de taille moyenne, les deux maladies peuvent se rencontrer.

Quelques notions importantes concernant les prédispositions raciales sont à connaître

 

  • Quelle race de chien choisir ?

Chaque race à des particularités de comportement, de caractère, de santé, … et des besoins différents (exercice, entretien et toilettage, …).

Rendez-vous sur nos « infos races » vous trouverez de nombreuses informations utiles pour faire votre choix.

Ne choisissez pas une race sur les seuls critères esthétiques. Prenez en compte ses besoins particuliers (exercice, toilettage, …) et assurez-vous qu’ils sont compatibles avec votre mode de vie, votre habitat, votre environnement, …

Prenez aussi en compte votre budget. Un chien de grande taille coûte plus cher à nourrir, à soigner, …

  • Quel âge

Le chiot présente l’avantage d’être facilement adaptable à votre mode de vie mais son comportement futur sera plus difficile à évaluer et il demandera un investissement plus important de votre part pour assurer son éducation, lui apprendre la propreté.

Le chien adulte aura un caractère établi et donc plus facile à évaluer mais aussi plus dur à modifier.

Ne prenez jamais un chiot de moins de 9 semaines. Un chiot a besoin de sa mère pour apprendre et se sociabiliser. L’adopter plus jeune est souvent à l’origine de nombreux troubles comportementaux ultérieurs.

  • Quel sexe

En dehors de vos préférences personnelles éventuelles, il faut savoir que les femelles sont souvent plus faciles à éduquer et moins fugueuses. Les périodes de chaleurs peuvent être un inconvénient mais la stérilisation est une bonne solution.

 

Où trouver son futur chien ?

  • Connaître les pièges pour les déjouer

Une fois votre chien idéal défini, il reste à savoir où l’acquérir. Pour cela, il est important de connaître quelques pièges classiques :

  • Faire très attention aux dénominations : chien « genre Yorkshire », «  type Yorkshire » ou « croisé Yorkshire ». Ces qualificatifs sont généralement très abusifs et trompeurs et il ne s’agit en général que de simples chiens communs ayant une vague ressemblance avec une race à la mode.

  • Il a le palais noir, c’est un chien de race. C’est bien évidemment faux. Tous les chiens qui ont une peau pigmentée présentent plus ou moins de tâches noires sur le palais, qu’il s’agisse de chiens de pure race ou non ! Seuls les chiens disposant d’un certificat  d’origine (LOF) sont des « chiens de race ».

  • Numéro de puce électronique (ou insert) : c’est le meilleur moyen pour s’assurer de la provenance du chiot. Privilégiez les numéros commençant par 250. Si le nombre constitué par les trois premiers chiffres est compris entre 910 et 985, il s'agit non pas du code pays mais du code fabricant. Si le nombre est inférieur à 900, il s'agit vraisemblablement du code pays. Si la puce a été posée en France, le nombre commence par 250.

  • Elevages canins

C’est parfois un peu plus cher mais c’est aussi le mode d’acquisition le plus sûr. Attention toutefois. La dénomination « éleveur » est parfois utilisée abusivement pas des personnes peu sérieuses. Il est prudent de consulter le site de la Société Centrale Canine (SCC) ou du club de race concerné pour ne retenir que ceux qui ont le label « élevage sélectionné ».

En vous rendant dans un « élevage sélectionné », vous pourrez évaluer par vous-même le sérieux du professionnel, voir les parents des chiots, les méthodes d’élevage, … C’est aussi un bon moyen pour évaluer la socialisation du chiot avec l’homme, ses congénères. L’éleveur est un passionné de la race. Il saura vous donner de précieux conseils d’éducation et d’entretien.

  • Animalerie

Il faut préférer les enseignes réputées pour leur sérieux et qui proposent des chiens en provenance de France (puce électronique commençant par 250). Le risque majeur réside dans les maladies contagieuses : la séparation de la mère, le transport, le mélange avec d’autres chiots, … favorisent les risques de transmission de maladies contagieuses. Ne jamais choisir le chiot isolé du groupe, le calme, le plus attendrissant par son air « malheureux », … c’est souvent le plus malade !

  • Refuge

C’est un bon moyen pour adopter un chien croisé adulte. Mais, attention à ne pas vous faire abuser par vos sentiments et votre compassion. Adopter un chien adulte n’est pas toujours simple. Heureusement, la plupart des refuges ont une grande habitude et sauront vous conseiller.

 
  • Internet

Il faut être extrêmement prudent. Beaucoup d’annonces sur internet relèvent du trafic d’animaux, malheureusement très lucratif et très répandu, voire purement et simplement d’escroqueries.

La vente et l’importation des animaux sont très règlementées, à la fois pour protéger le consommateur mais aussi pour des raisons de santé publique. (Les derniers cas de rage humaine en France sont issus d’importations illégales)

Où trouver des renseignements fiables avant d’acquérir son chien ?

Avant de vous rendre dans un élevage, une animalerie, un refuge, … prenez un minimum de renseignements et n’agissez pas dans la précipitation.

Votre vétérinaire sera souvent le meilleur interlocuteur : il vous connaît, vous avez confiance en lui, il s’occupe d’élevages sérieux, …

La Société Centrale Canine (SCC) et les clubs de races affiliés sont également une bonne source d’informations.

Sur Internet, il faut bien sûr rester très prudent, on y trouve tout est n’importe quoi, en, particulier sur les forums.

Quelles questions poser, quels documents demander lorsque vous allez voir votre futur chien pour la première fois ?

  • Vérifier l’identité du chien et ses papiers administratifs :

Que le vendeur soit un particulier ou un professionnel, il a des obligations :

  • les chiens doivent être identifiés (puce ou tatouage) avant la cession,
  • Il doit vous délivrer une attestation de vente, un document d’information sur l’animal vendu (identification, date de naissance, nombre d’animaux de la portée, numéro d’identification de la mère, inscription ou non à un Livre Généalogique)
  • Il doit aussi vous remettre un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire.

Si le vendeur est un professionnel, il doit en plus mentionner son numéro d’identification professionnelle et vous délivrer une facture. Il lui est interdit de vendre des animaux de moins de 8 semaines.

 
  • Se renseigner sur ses caractéristiques physiques et comportementales

Dans la mesure du possible, s’il s’agit d’un chiot, il est souhaitable de demander à voire ses parents (ou au moins sa mère) et ses frères et sœurs. C’est un moyen de déjouer certaines arnaques mais aussi d’évaluer sa taille future, son caractère, …

Dès l’acquisition du chiot, demandez à votre vétérinaire de réaliser une visite d’achat

En cas de souci, il vous fera un certificat et saura vous conseiller. Signaler alors immédiatement le problème éventuel au vendeur

Pour toute information supplémentaire ou pour contacter un vétérinaire spécialiste,

cliquez ici.
CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis