Nos infos races  >   Chat  >   Maine Coon
Races de chats : Maine Coon


 

Les maladies et la santé du Maine Coon

En 2013, le Livre Officiels des Origines Français (LOOF) a enregistré 6921 inscriptions, ce qui met la race en 1ère position de la population féline française inscrite au LOOF.

C’est un chat plutôt robuste. Il y a assez peu de littérature scientifique récente concernant les éventuelles prédispositions pathologiques pour cette race.

Cancérologie : cancers et tumeurs

Hémangiosarcome cutané :
Certains auteurs considèrent le Maine coon comme une race à risque, l’affection touchant plus particulièrement les chats âgés. (Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Cardiologie : cœur et maladies cardiaques

Myocardiopathie hypertrophique (CMH, HCM) :
Il existe une forme assez courante de CMH chez le Maine coon, dont l’origine est une mutation génétique sur le gène MYBPC, transmissible selon un mode autosomique dominant. Les mâles sont touchés plus précocement que les femelles. La maladie peut apparaître entre 4 mois et 15 ans avec une sévérité très variable. Dans les formes les plus graves, la mort peut survenir avant 1 an. Il existe un test de dépistage génétique mais qui ne permet pas de prévoir l’âge d’apparition et la gravité de la maladie. (Meurs 2003)

Orthopédie – Appareil locomoteur : maladies des os, des articulations et du squelette, maladies des muscles

Dysplasie de la hanche :
Dans une étude, 21 % des Maine coon examinés présentaient des signes radiographiques de dysplasie de la hanche.  (Keller et al. 1999)

Reproduction : maladie de l’utérus et des ovaires, testicules et prostate

Poids des chatons à la naissance :
Certains auteurs rapportent un poids élevé des chatons à la naissance (116,1 g chez le Maine coon contre 93,5 g en moyenne). (Sparkes et al. 2006)

Le standard du Maine Coon

Son aspect général est dominé par un corps très charpenté et un poil long.

Oreilles :
Les oreilles sont grandes et larges, souvent avec des plumets à leur extrémité

Membres :
Il fréquent de trouver des doigts surnuméraires (polydactylie) mais cette particularité n’est pas reconnue en France. Elle est plutôt recherchée aux USA

Queue :
La queue est longue, fluide et majestueuse

Poil :
Le poil est long mais n’a pas tendance à s’emmêler. Les mâles ont une jolie collerette en hiver.

Robe :
Pratiquement toutes les couleurs sont possibles, sauf le chocolat, le lilas, le cinnamon (cannelle) et le fawn (faon). Les motifs tabby sont fréquents

Taille :
C’est un des plus grands chats domestiques qui existe. Il est long à atteindre sa taille adulte. Les chatons mâles deviennent rapidement plus grands que les femelles. Il pèse entre 6 et 10 kg vers l’âge de 2-3 ans

 

Connaître le Maine Coon

Autres noms du Maine coon
Chat du Maine

Pays d’origine du Maine coon
Etats-Unis

Caractère, comportement et personnalité du Maine coon
C’est un chat d’un naturel sociable et qui s’adapte facilement. Il est très attachant. Il est indépendant et possède des instincts prononcés de chasseur.

Conseils d’éducation, de vie et de toilettage du Maine coon
Ce chat affectueux a besoin de se dépenser à l’extérieur ce qui n’en fait pas un chat idéal pour vivre en appartement.
Un toilettage régulier, une fois par semaine est nécessaire à l’entretien de son poil long, surtout en période de mue et en hiver. Le retrait du poil mort permet d’éviter la formation de boules de poils.

  Histoire du Maine coon
Le nom provient de l’Etat du Maine, aux Etats-Unis, où il a été amené par les immigrants au 19ème siècle. Ces chats, essentiellement présents dans les exploitations agricoles, étaient destinés à protéger les récoltes des animaux nuisibles. C’est ainsi que la race s’est peu à peu formée avant de tomber en désuétude jusque dans les années 1950. Il n’est arrivé en France que dans les années 80 mais est rapidement très populaire puisqu’il atteint la 3ème place parmi les chats de race
 
 
CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis