Nos infos races  >   Chat  >   Sacré de Birmanie
Races de chats : Sacré de Birmanie


 

Les maladies et la santé du Sacré de Birmanie

A venir

Le standard du Sacré de Birmanie

Tête :
De taille moyenne, large et arrondie. Elle ne doit pas être aplatie somme celle du persan ou allongée comme celle du siamois.

Yeux :
Ils sont arrondis et bleu azur ou indigo (couleur la plus recherchée). Les chatons ont des yeux d’un bleu plus foncé, la couleur se stabilisant vers 16 semaines.

Oreilles :
Taille moyenne à grande, presque aussi larges que hautes, avec un bout arrondi.

Corps :
De taille moyenne à grande, massif avec une ossature lourde.

Membres :
De taille moyenne, bien musclés, avec une ossature forte. Pieds grands et ronds.

Queue :
De taille moyenne et proportionnée au corps.

Poil :
Le poil du Birman est semi-long, soyeux. Le sous-poil est peu abondant. Les mâles ont une importante collerette.

Robe :
Les parties blanches des pattes sont appelées « gants ». Sur les pattes arrières, ils peuvent se prolonger jusqu’au jarret (on parle alors de « bottes »). La partie la plus foncée des pattes se trouve juste au dessus des gants blancs. La robe historique est le « seal point ». Par le biais de croisements avec le Persan, on a créé ensuite le « blue point », puis de nombreuses autres couleurs qui ne sont pas toutes reconnues.

Taille :
C’est un chat de taille moyenne.

 

Connaître le Sacré de Birmanie

Autres noms du Birman
Birman, chat sacré de Birmanie

Pays d’origine du Birman
France

Utilisation du Birman
Compagnon dévoué qui aime un environnement domestique. Il est facile à vivre.

 

Caractère et aptitude du Birman
Le Birman est un chat doux et casanier. Il est détendu et affectueux et cherche les liens avec sa famille d’adoption. Il est peu bavard et peu chasseur bien qu’il aime poursuivre des objets. Il s’entend bien avec les chiens.

Conseils d’éducation et de vie du Birman
Sa robe est longue mais avec peu de sous-poil, ce qui le rend assez facile à entretenir, moyennant plusieurs toilettage par semaine, surtout au moment de la mue.

Histoire du Birman
C’est un chat aux origines mystérieuses. En Birmanie, les ancêtres de ces chats auraient vécu dans les temples où ils étaient considérés comme la réincarnation des moines décédés. Vers les années 1920, deux occidentaux se seraient fait offrir deux de ces chats mais seule la femelle serait arrivée en France où elle aurait donné naissance à deux chatons. Tous les Birmans actuels seraient censés descendre de ces deux individus mais aucune preuve de cette histoire n’a jamais été avancée. Pour d’autres, l’origine de cette race française proviendrait du croisement entre un siamois et un persan mais cette hypothèse reste incertaine et ne permet pas d’expliquer les « gants » blancs du Birman.

 
 
CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis