Nos infos races  >   Chien  >   Jack Russell terrier
Races de chiens : Jack Russell terrier


 

Les maladies et la santé du Jack Russell terrier

Le Jack Russell appartient au groupe III : Terriers
En 2015, le Livre des Origines Français (LOF) a enregistré 2867 inscriptions, ce qui met la race en 21ème position de la population canine française.
Cette race de chien, assez répandue dans le monde a été assez bien étudiée. C’est un chien plutôt robuste, avec une bonne longévité.

Cancérologie : cancers et tumeurs

Histiocytome cutané canin (ou Langheransome)
Chez le Jack Russell, une prédisposition raciale est suspectée par certains auteurs : âge moyen de 3,6 ans et 50% des cas âgés de moins de 2 ans. Les localisations les plus fréquentes sont la tête, les oreilles et les membres. (Glodschmidt and Schofer 1992 ; Goldschmidt and Mc Manus 2000)

Tumeur hypophysaire
Une prédisposition du Jack Russell est rapportée par certains auteurs avec pour conséquence le développement d’un hypercorticisme (voir endocrinologie) (Peterson 2007)

Dermatologie : peau et maladies cutanées

Dermatite à Malassezia
C’est une maladie de peau fréquente chez le Jack Russell de tout âge, chez qui elle est parfois saisonnière. (Nesbitt 2002)

 

Dermatite à Malassezia. Lésions au niveau des plis de peau du coude (aisselle) chez un chien.

 

Dysplasie folliculaire des poils noirs
C’est une maladie cutanée peu fréquente chez le Jack Russell. Les modifications sont observées vers l’âge de 4 semaines et une transmission héréditaire autosomale dominante est suspectée. (Schmutz et al. 1998)

Teigne (Dermatophytose)
C’est une maladie cutanée fréquente chez le Jack Russell, sans prédisposition de sexe. (Sparkes et al. 1993)

Vascularite ou dermatopathie ischémique
C’est une affection rare chez le Jack Russell mais une possible prédisposition est rapportée par certains auteurs. (Parker and Foster 1996)

Endocrinologie : Hormones et maladies endocriniennes

Hypercorticisme ou maladie de Cushing
Chez le Jack Russell, une prédisposition raciale est rapportée par un auteur, avec un âge médian de 10 ans. (Peterson 2007)

Gastro-Entérologie : maladies digestives, intestin, estomac, foie, pancréas, …

Shunt portosystémique congénital
Une prédisposition du Jack Russell est rapportée. Les signes cliniques surviennent habituellement avant l’âge de 1 an et ce sont le plus souvent des shunts extra-hépatiques. (Hunt 2004 ; Sargan 2004)

Hématologie et système immunitaire : maladies du sang, globules rouges, …

Déficit en facteur X (facteur de Stuart-Prower)
Chez le Jack Russell, les signes cliniques sont généralement graves et une origine héréditaire automosale récessive est suspectée. (Brooks 1999 ; Littlewood 2000)

Déficit immunitaire combiné sévère (DICS)
Cette affection héréditaire est décrite chez le Jack Russell et sa transmission se fait selon un mode autosomal récessif. Elle est provoquée par une mutation dans le gène PRKDC (protein kinase, DNA-activated, catalytic polypeptide). Il n’existe pas à ce jour de test génétique de dépistage pour cette race. (Bell et al. 2002 ; Giger 2003)

Neurologie : maladies nerveuses, cerveau et nerfs

Abiotrophie (ou dégénérescence) cérébelleuse
L’affection est décrite chez le Jack Russell et une origine héréditaire est suspectée. (communication Dr Cauzinille 2013)

Ataxie héréditaire
Chez le Jack Russell, cette affection a été décrite en Grande-Bretagne, sur des chiens âgés de 2 à 6 mois. Une hérédité polygénique est suspectée. (Dewey 2003)

 

Chien avec une ataxie cérébelleuse héréditaire. L’IRM montre un cervelet atrophié avec proéminence des sillons (sulci)

 

Myasthénie grave (myasthenia gravis)
C’est une affection rare dans cette race, avec une suspicion de transmission héréditaire sur un mode autosomal récessif et des signes cliniques qui apparaissent entre 2 et 6 mois d’âge. (Wallace and Palmer 1984)

Surdité congénitale
Actuellement, la prévalence n’est pas connue chez le Jack Russell mais une origine héréditaire est suspectée. (Strain 2004)

Ophtalmologie : maladies des yeux, paupières, …

Cataracte
Chez le Jack Russell, une cataracte héréditaire est rapportée mais son mode de transmission est inconnu. On peut les observer chez de jeunes chiens (entre 8 mois et 3 ans) et elles ont un fort potentiel évolutif. Il est déconseillé de faire reproduire les chiens atteints (ACVO Genetics Committee 2007 ; Oberbauer et al. 2008 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Cil ectopique
Le Jack Russell est considéré comme une race prédisposée aux cils ectopiques mais cette anomalie reste rare. (Gelatt 2007)

Glaucome
Chez le Jack Russell, le glaucome primaire semble héréditaire. Il peut aussi être secondaire à une luxation du cristallin. (Gelatt and Mackay 2004 ; Gelatt 2007)

Luxation du cristallin
Chez le Jack Russell, la luxation du cristallin est une affection héréditaire selon un mode autosomique et récessif (mutation ADAM TS 17). Elle se produit vers l’âge de 3 à 6 ans. Un  dépistage génétique est possible dans cette race. Il est déconseillé de faire reproduire un chien atteint et ses parents. (Rubin 1989 ; ACVO Genetics committee 2007 ; Oberbauer et al. 2008 ; Farias et al. 2010 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Pneumologie : maladies de l’appareil respiratoire, poumon, trachée et bronches, gorge et larynx,…

Fibrose pulmonaire interstitielle
Le Jack Russell est considéré par certains auteurs comme prédisposé. Il n’y a pas de cause identifiée. La maladie touche plutôt les chiens âgés, sans prédisposition de sexe. (Hawkins 2006)

Le standard du Jack Russell terrier

Tête :
Crâne plat. Stop peu marqué, mâchoires puissantes.

Yeux :
En amande, de couleur sombre.

Oreilles :
Petites, en forme de V, tombant vers l’avant, portées contre la tête.

Corps :
Assez long. Cou musclé. Poitrine modérément descendue. Dos solide, droit avec un rein légèrement arqué.

Membres :
Forts, musclés. Pieds aux doigts serrés.

Queue :
Attachée haut, forte, droite.

Poil :
Rêche, dense, serré, qu’il soit lisse ou dur.

Robe :
Entièrement blanc ou blanc avec des marques feu, citron, ou noires, de préférence limitées à la  tête ou à la naissance de la queue.

Taille :
Mâle : 35 cm
Femelle : 33 cm

Poids :
De 6 à 7 kg

 

Connaître le Jack Russell terrier

Autres noms du Jack Russell
Jack Russell Terrier, Jack

Pays d’origine du Jack Russell
Grande Bretagne

Utilisation du Jack Russell
Chien de chasse. Chien de compagnie.

Caractère et aptitude du Jack Russell
Rustique, très vif, intrépide, il est indépendant, un peu têtu et a un tempérament affirmé. Très dévoué et très affectueux, c’est un agréable chien de compagnie.

Conseils d’éducation et de vie du Jack Russell
Il est facile à éduquer. Il s’habitue à la vie en appartement à condition de pouvoir satisfaire son grand besoin d’exercice. Son pelage demande peu d’entretien.

Durée de vie du Jack Russell
Médiane : 13 ans

Histoire du Jack Russell
Il doit son nom au pasteur Jack Russell qui vivait au XIXè siècle dans le comté du Devon, en Angleterre, et qui développa cette race à partir d’anciens Terriers à poils dur pour obtenir un chien capable de forcer le renard sous terre mais également le lapin ou le sanglier. Très populaire dans son pays, il a été reconnu par le Kennel Club et par la F.C.I. en 1990. Il est apparu en France vers 1980.
 
 
 
CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis