Urgences   >  Urgences chez le NAC   >  
Mon oiseau a des convulsions

Urgences vétérinaires : Mon oiseau a des convulsions

 

CONDUITE A TENIR EN URGENCE :

Maintenir votre perroquet dans un espace réduit : notamment lors de pertes d’équilibre majeures. Cela permet d’éviter les blessures lors de chutes et cela rassure votre animal.

L’installer dans un endroit sombre et calme : cela permet de limiter les stimulations qui peuvent être à l’origine de crises.

 

 

GRAVITÉ :

Urgence vétérinaire vraie. L’animal doit être conduit au plus vite dans un centre d’urgence vétérinaire.

 

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES :

Syndrome nerveux central : hypocalcémie, hypoglycémie, insuffisance hépatique, intoxication aux métaux lourds, encéphalite virale (bornavirus), AVC, idiopathique.

Syndrome vestibulaire périphérique : otite moyenne ou interne.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER : VÉTÉRINAIRE TRAITANT, VÉTÉRINAIRE A DOMICILE, CENTRE D'URGENCE VÉTÉRINAIRE, ... :

Lors d’un cas de convulsion, le vétérinaire en urgence peut stabiliser l’animal à votre domicile et vous conseiller en attendant une visite chez votre vétérinaire traitant.

Ainsi, dans les cas les plus sévères :

  • Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.
  • Si vous ne pouvez pas vous déplacer, un vétérinaire à domicile connaissant les oiseaux peut apporter les premiers soins
  • En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable. En effet, une surveillance vétérinaire prolongée doit être mise en place afin de gérer les pertes d’équilibre.

HOSPITALISATION :

Souvent nécessaire et même indispensable dans les cas de pertes d’équilibre sévères. L’hospitalisation permet de maintenir l’animal dans un espace réduit et sombre et de contrôler chimiquement les crises épileptiformes.  Lorsque l’animal est stable et conscient une réalimentation forcée peut être envisagée si nécessaire. Les examens complémentaires sont réalisés une fois les crises passées.

 

VOIR AUSSI :

 

Le gris du gabon est une espèce sensible aux convulsions

   

 

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis